un peu de poésie dans ce monde de chansons à la con


un peu de poésie dans ce monde de chansons à la con

TOURISTE

Tu collectionnes en ton appareil
Les couchers de soleil
Les étoiles des hôtels
Les filles qui s’émerveillent
Toi le touriste
Aux labeurs tristes
L’abonné du club Méd
Du nouveau remède

Fier tu te surnommes Colomb
Voudrais qu’on retienne ton nom
Arpentes les derniers déserts
Cherches de nouvelles terres
Tu fuis et méprise la masse
Les coins où l’on s’amasse
Avec toujours un train d’avance
Et le rêve des temps de Bysance.

Du congé-payé au précurseur
Nous sommes tous les mêmes
Cherchons à oublier la pesanteur
Des jours et des semaines

Par le changement, le tourbillon
Car l’aventure, forme de dérision
Mais où est l’aventure
Au loin ou à ta devanture.